L’ochju

24 décembre 2009 à 21:43

“L’ochju” est une tradition plus que millénaire qui se perpétue en Corse de génération en génération. C’est une prière qui s’apprend la nuit de noël. En fait, il existe plusieurs sortes de prières ou incantations. Il y a des prières pour enlever le mal (mal de tête, nausées, fatigue inexpliquée…), d’autres pour soigner les brûlures, les vers chez les nourrissons, d’autres encore permettent la coagulation du sang et ainsi traiter les blessures… Certaines de ces prières sont propres à un village ou à une famille et se transmettent, comme nous l’avons déjà dit, le soir de noël. Généralement, c’est une personne âgée qui transmet la prière à une de ses filles, petites filles ou nièces. Cette personne qui connaît l’incantation, c’est la “Signadora”. (Elle signe)

Comment se passe le rituel de l’oghju?

A signadora doit avoir à portée de main, une lampe à huile et une assiette d’eau. Après avoir allumé la lampe, le rituel commence. Après plusieurs incantations récitées intérieurement, la signatora fait tomber quelques gouttes d’huile dans l’assiette remplie d’eau. Si les gouttes d’huile restent rondes et petites la personne n’a pas l’oghju. Dans le cas contraire les gouttes d’huile s’élargissent, la personne est “ennughjada”. La signadora fait des signes de croix au dessus de l’assiette tout en récitant l’incantation (toujours intérieurement afin que personne n’entende la prière). Si elle n’arrive pas à enlever le mal, une autre signadora doit recommencer le rituel. La séance peut se renouveler si nécessaire avec une troisième signadora.

Alors pour ceux qui veulent apprendre la prière, c’est ce soir. Sinon il faudra attendre un an.

Catégories : Légendes et traditions

Laisser un commentaire

  • Pages

  • Catégories

  • Articles récents

  • Archives