Les hameaux anciens de Patrimonio

17 janvier 2009 à 20:21

Habitants d’une “montagne au milieu de la mer”, dont les plaines basses étaient insalubres et dont la côte

Hameau Ficaja

Hameaux Ficaja et Stazzona

était très généralement peu sûre, les corses ont été contraints d’adapter pour leur habitation des sites relativement élevés et aisément défensifs. La corse était autrefois un pays d’habitat groupé à cheval sur les crêtes ou sur les pentes d’un versant. Les villages obéissaient à une règle générale, celle du regroupement. Patrimonio n’échappe pas à cette règle. Les différents hameaux anciens du village sont implantés sur des hauteurs, des crêtes dont une extrémité offre un accès facile. Bien qu’il n’y ait ni “murailles”, ni clôtures, l’agglomération semble se refermer sur elle même, avec ses maisons jointes aux ruelles sinueuses (Ficaja, Fracciasca…)

Morphologie de l’habitat

La représentation la plus fréquente des maisons corses est celle d’une construction en hauteur, de deux ou

Hameau Puccinasca

Hameau Puccinasca

trois niveaux, regroupant sous un même toit les fonctions d’habitation et d’exploitation agricole.

L’architecture traditionnelle de Patrimonio, en pierres sèches ou en schiste, est issue directement de la géologie de la région. Ses matériaux sont issus directement de son sous-sol, réalisant une intégration parfaite avec le site environnant.

Les hameaux anciens

Agostino Giustiniani, Evêque du Nebbio au 16ème siècle, écrit dans sa “Description de la Corse” : “Le village de Patrimonio est partagé en plusieurs petits villages : Palazzo, Ficaia, Picinascha, Cardeto, Calvello, Frecciasca ; puis Barbaggio, village situé à mi hauteur de la chaîne de montagne sur la route de Bastia.”

Selon les registres de taglie, vers la fin du 16 ème siècle, le Borgo de Saint-Florent est également comptabilisé dans la Pieve de Patrimonio. Ainsi, en 1587, on obtient le résultat suivant : Borgo de Saint-Florent (30 feux et 10 demi-feux), Vicinascho (6 feux et 1demi-feu), Fersascha (3 feux et 1 demi-feu), lo Palasso (3 feux et 2 demi-feux), la Ficaggia (16 feux et 8 demi-feux), Barbaggio (28 feux et 6 demi-feux). Par la suite Saint-Florent et Barbaggio seront considérés comme des communautés à part entière.

1. La Ficaja

C’est le hameau le plus élevé du village et le plus représentatif de l’architecture corse. Il est construit non loin d’une source d’eau (A Funtana Vecchia). Au siècle dernier s’y trouvaient un bar, un boucher, un ébéniste, un tailleur, un cordonnier, un moulin, de nombreuses caves avec leurs pressoirs (comme dans les autres hameaux du village) et quelques fours qui servaient à la cuisson du pain. On y trouve également une ancienne carrière d’où ont été extraites les pierres de construction des maisons. Un peu plus haut dans la montagne se trouve aussi une carrière de lauzes ou teghje (pour couvrir les toits). Il faut dire que pendant longtemps ce fut le hameau le plus peuplé du village. Point de départ du chemin muletier qui menait à Bastia, la Ficaja est à vingt minutes de marche de la châtaigneraie de “Rugani”.

2. La Stazzona

Stazzona en corse signifie la forge ou le dolmen. C’est un hameau de quelques maisons situé en contrebas de la Ficaja. Pendant longtemps, dans les écrits, ce hameau a été assimilé à la Ficaja.

3. Le Palazzo

Palais en corse. Il regroupe quelques maisons anciennes et de nouvelles constructions. Avant guerre, il y avait une épicerie, deux bars et même une salle de classe. Pendant la seconde guerre mondiale un char d’assaut y explosa.

4. La Fracciasca

Pendant longtemps fut le fief de la famille Léandri, aujourd’hui disparue, qui donna de nombreux élus à la commune.

5. Le Calvello

La famille Calvelli donna son nom au hameau. C’est là en effet que se dresse fièrement l’immense demeure familiale, qui eu pour hôte célèbre Pascal Paoli.

En face de cette bâtisse se trouve la chapelle de la famille Calvelli dédiée à la Trinité.

Des écrits nous apprennent l’existence dans le hameau d’une autre chapelle, aujourd’hui disparue, Saint Jean Baptiste. Mgr Giustiniani s’y rendra en 1702 lors d’une visite pastorale. Cette chapelle appartenait à la communauté villageoise.

Le Calvello est un lieu important dans l’histoire de la Corse. En effet le 31 juillet 1768, la maison Calvelli où s’étaient retranchés une soixantaine de patriotes corses, fut attaquée par les troupes françaises du général Marboeuf. Le combat durera jusqu’à la nuit. Ce n’est que le lendemain, le 1er août, que le général de Grandmaison vient à bout de la résistance des soldats corses en faisant tirer au canon sur la maison.

6. Le Cardeto

Sur un petit promontoire se trouve l’église Saint-Martin. En contrebas, au bout d’une ruelle se trouve la maison du conventionnel Arena, ennemi de Napoléon Bonaparte.

Au 17ème et 18ème siècle sur la place de l’église, après les offices, les notaires du village dressaient des actes à la demande de la population. C’est également là que les chefs de famille du village se réunissaient pour prendre des décisions concernant la communauté ou pour élire leurs représentants et les gardiens des cultures.

Après guerre, le hameau a hébergé l’école du village. Pendant la récréation, les enfants du village se retrouvaient à la forge de la famille Olmeta pour activer le soufflet.

Aujourd’hui encore, le Cardeto est le point de départ des nombreuses processions religieuses qui se déroulent tout au long de l’année.

7. La Puccinasca

Les évêques du Nebbio y avaient leur résidence d’été au XVIIème siècle. La particularité de ce hameau est qu’il est divisé en deux groupements de maisons jointes se faisant face. L’un deux est d’ailleurs appelé “Casale”.

8. Santa Maria

Ce hameau où se mêlent habitat ancien et nouvelles constructions à pris le nom de la chapelle romane qui s’y trouve. Cette chapelle (dédiée à la Vierge Santa Maria Assunta) récemment restaurée daterait du 10/11ème siècle et serait contemporaine du château de la Tozza. La messe y était célébrée le 15 Août, jour de l’Assomption. Le lendemain, 16 Août, jour de la Saint-Roch, une messe y était dite, afin de bénir le sel apporté par les paysans. Ce jour-là, on n’oubliait pas également de bénir les animaux présents devant la Chapelle. D’après la tradition orale, il y avait autour de cette chapelle un très vieux cimetière. Autrefois à proximité, l’on pouvait se désaltérer à une fontaine. Ce que ne manquaient pas de faire les nombreux jeunes du village qui jouaient au foot à l’emplacement de l’actuel groupe scolaire. Au XIXème siècle, avant l’arrivée de l’automobile, c’était à Santa Maria que s’arrêtait la diligence Balagne-Bastia, qui empruntait la route impériale : au relais, situé à l’emplacement de l’Ostéria di San Martinu, on procédait à l’échange des chevaux. Toujours à l’emplacement de L’Osteria di San Martinu, mais au siècle dernier, existait un café-épicerie-restaurant tenu pat Joseph Giacinti, dit “le cafétier”.

Les anciens se souviennent également de la boulangerie-épicerie exploitée dans les années 30 par Jean-Baptiste Dominici, qui détenait aussi une pompe à essence pour alimenter les automobilistes.

Dans ce hameau se trouvent aujourd’hui l’agence postale, l’école et la mairie.

Catégories : Géographie, Histoire

33 réponses to “Les hameaux anciens de Patrimonio”

  1. ANDREANI a écrit :

    c est avec beaucoup d émotion que j ai lu votre article sur les hameaux de patrimonio,d ou est originaire ma famille.Merci pour ces renseignements.

  2. MARFISI a écrit :

    Félicitations pour ces recherches et ce travail de mémoire: c’est passionnant. La mise en ligne est une superbe façon de partager la mémoire collective de Patrimonio avec le plus grand nombre, ici ou ailleurs….Bonne continuation à tous !

  3. GILORMINI Jean-alain a écrit :

    c’est super vos articles sur le village jai l’impresion de (par la pensée)vivre au sein du village de patrimonio et de ses environs

  4. OLMETA a écrit :

    Bravo pour ce travail considérable. c’est agréable et émouvant de lire autant de chose sur son village.

  5. dominici andre a écrit :

    eccu un bellu travagliu a nant’u nostru paese; di core cun voi.
    a prestu.

  6. christiane a écrit :

    merci de tous ces renseignements sur le village de ma famille..j’y suis allee en sept 2004 et ai essaye de retrouver les tombes de mes ancetres Patrimonio..helas! je n;y ai pas reussi..mais j’ai emporte une pierre de marbre blanc et noir..le vin Patrimonio est excellent …a votre sante.
    ps. j’habite les USA , en Arizona ..le vin est introuvable ici……

  7. giacinti ghjulia a écrit :

    corse de la diaspora,quelle joie de connaitre mon village d’origine,je n’y suis venue qu’enfant pour des vacances à la Puginasca bravo…et merci

  8. Thomas BEAUFFET-GIACINTI a écrit :

    Merci pour cet article. Serait-il possible de voir plus de photos, au moins une de chaque hameau? C’est ma Nona qui écrit plus haut, je lui ai fait découvrir votre site, elle a été enchanté.
    J’espère pouvoir vous rendre visite cette année.
    A prestu O fratelli
    Thomas BEAUFFET-GIACINTI

  9. GIACINTI LOUIS a écrit :

    j’ai passé toutes mes vacances scolaires de mon enfance chez ma tante Clotilde.
    que de souvenirs.
    merci,quel beau travail.

  10. giacinti ghjulia a écrit :

    pace e salute LOUIS,sommes nous parents ?? et par quelle branche ??? à bientôt ghjulia

  11. GIACINTI ROGER ANDRE a écrit :

    Bonjour

    Ma famille est de Patrimonio comme tous les GIACINTI Mon père st jean bernardin GIACINTI ,j’aimerai connaître tout sur ma famille

    merci

    pace et salute

  12. francoise.giacinti a écrit :

    pace e salute, originaire de patrimonio, heureuse de connaitre mon village

  13. Marie-Catherine a écrit :

    C’est super de lire l’histoire de Patrimonio où j’ai passé toutes mes vacances d’enfance à LA STAZZONA chez marie-catherine ma grand-mère et tonton Joseph (cordonnier). Que de souvenirs des années 5O!Un coucou aux descendants des familles que j’ai connues (Fratacci, Arena, Maria Santa Gilormini, Brizzi Napoléon,Moroni, Giovannetti) et j’en oublie, bonjour à toute la famille Mariani Bay Marfisi Dominici de ma mère native de Patrimonio, Merci.

  14. Le Port a écrit :

    Merci pour ces renseignements… Je communique toutes vos recherches historiques à la famille Calvelli …Nadine

  15. marie claude a écrit :

    comme tous les patrimogninchi qui ont témoignés ici j’ai éprouvé une grande émotion en découvrant l’histoire de PATRIMONIO à travers ses hameaux et beaucoup de gratitude pour NATIVU qui nous a fait ce beau cadeau.
    Corsa d’altro,so di a famiglia GIACINTI (babbone Toussaint ,arcibabbone Jean Bernardin - di a Puccinasca) Ghjulia,Thomas,Louis,Roger André, forse chi simu parenti ?
    Salute à tutti
    Marie Claude

  16. ghjulia giacinti a écrit :

    salute marie claude, nous sommes surement parentes car nous avons la même origine du quartier de patrimonio mon père dcd jean bernardin issu de joseph giacinti marié à julie grossi…j’espère que nous allons mettre celà au point trés heureuse de se rencontrer. basgi

  17. marie claude a écrit :

    PACE E SALUTE à Ghjulia è à tutti
    Je pense en effet que nous sommes parentes. C’est grâce à NATIVU que nous avons pu nous trouver…Voici mon mail pour avoir la confirmation de notre parenté.
    mcmoraud@orange.fr
    A prestu…

  18. ghjulia giacinti a écrit :

    Merci à NATIVU, j’ai trouvé une cousine et cé la joie de nous rencontrer bientôt PACE E SALUTE à tous au village ghjulia

  19. ghjulia giacinti a écrit :

    salute A TUTTI, comme je ne peux voter pour les cantonnales à Patrimonio, je viens pour porter mon soutien à Jean Baptiste ARENA, j’ai lu son programme et sa jeunesse sera un atout pour notre village donc FORZA ARENA…à l’été prochain pour trinquer ghjulia

  20. GIACINTI Ghjulia a écrit :

    merci Marie Claude, voilà le lien qui nous fait cousines…nos arrières grands parents…comme ils sont beaux, j’ai fait agrandir la photo pour les autres descendants de nos arrières grands parent GIACINTI Jean Bernadino…basgi et bonnes vacances

  21. andreani francois a écrit :

    que d émotions car j ai découvert mes racines paternelles.MERCI

  22. GIACINTI ROGER a écrit :

    Je pense que les GIACINTI ont marqué PATRIMONIO mais leurs histoires sont très longues

  23. giacinti ghjulia a écrit :

    coucou cara cugina Marie Claude
    plus de nouvelles j’espère que tout va bien et que tu
    passes Pâques au village…JOYEUSES PAQUES a TOUS

  24. guiseppi a écrit :

    Magnifique de voir comme nous sommes tous attachés à nos racines. Je suis née à Oletta. Depuis 43 ans je n’y étais plus retournée. En août 2012, j’ai découvert l’endroit où j’ai vu le jour et où j’ai fait mes premiers pas, c’est magnifique.

  25. MONTEMAGNI olivier a écrit :

    Félicitation pour votre site magnifique, grâce au site j’ai découvert une photo d’école de ma grand-mère(Andréani jeanne).
    N’ayant pas la possibilité de venir vivre dans le village, le fait de venir fréquemment sur le site me permet de suivre l’actualité du village et cela me fait le plus grand bien.
    J’espère que vous continuerez à alimenté le site encore longtemps, et encore merci à vous pour votre magnifique site internet.

  26. giacinti ghjulia a écrit :

    a tutti i PATRIMUNICHI

    PACE E SALUTE pè 2014

  27. Jean Louis a écrit :

    Bonjour,
    J’ai deux GIACINTI dans ma généalogie et en plus, ils sont frères et fils de Jean Bernardin et Marie Dominique GROSSI.
    Etienne, s’est marié (en seconde noce pour elle) avec une grand-tante de mon gendre à Velleron dans le Vaucluse (j’attend l’acte - je le passerai à qui est intéressé) dont descendance ans le Vaucluse encore inconnue.

    Jérôme, s’est marié avec une fille dont une branche collatérale issue de la Haute-Saône est reliée (là, c’est plus compliqué)au 1° mariage de mon arrière grand-père COUTTOLENC, un douanier né à Enchastrayes (04) et qui a prit sa retraite à Besançon où je suis né.

    Je suis en retraite dans le Vaucluse où j’ai créé des jardins depuis plus de 30 ans. Je viens de découvrir votre admirable site et ce charmant village de Patrimonio que je ne pourrai hélas jamais visiter pour des raisons de santé irréversibles.

    Vous trouverez tout ça sur mon arbre généanet http://gw.geneanet.org/jlhardy_w

    Je pense que Marie Claude pourra facilement m’aider à compléter un peu cette branche GIACINTI.

    Qui était Joseph GIACINTI le cafetier ?
    Qui était le notaire-maire GIACINTI ?
    Et Louis, fait-il partie des descendants de Joseph et de Julie GROSSI ?

    Je ne parle pas un mot de Corse pour vous le dire mais votre région est un paradis sur terre !

    Pace e salute, comme vous dite.
    Jean Louis
    hardy.jean-louis@sfr.fr

  28. marie claude a écrit :

    Bonjour Jean Louis
    Merci pour les choses agréables que vous dites sur notre belle île ! J’espère vous avoir apporté quelques éclaircissements sur la famille GIACINTI !
    C’est un peu tard ou tôt pour le dire ;-) mais Pace è Salute à vous aussi

  29. Jean Louis a écrit :

    Bonjour Marie Claude,
    Quelques éclaircissements ! c’est peu dire… grâce à vous, en deux jours, j’ai découvert toute une famille et une masse de détails sur les habitudes de cette région.
    Vous êtes fantastique ! dommage que l’on ne puisse pas se rencontrer là-bas pour bavarder un peu et profiter du soleil…

    Bonne continuation à vous tous.

  30. GIACINTI a écrit :

    joseph Giacinti ètait mon père décédé en 1952 à Champigny sur Marne
    Pace è salute
    LOUIS GIACINTI
    J’ai eu Marie-Claude au téléphone hier je crois qu’elle a répondu à tes questions

  31. Jean Louis a écrit :

    Bonjour Louis,
    Oui, nous avons longuement échangé avec Marie Claude mais ça me fait plaisir d’avoir ce petit mot de votre part.
    Merci et bonne continuation.
    Bien amicalement,
    Jean Louis

  32. marie claude a écrit :

    Ce qui est un peu compliqué dans les familles corses c’est que un même prénom est donné à plusieurs individus non seulement de génération en génération mais dans une même tranche d’âge c’est à dire que plusieurs cousins peuvent porter le même ! Donc difficile parfois de les identifier ! C’est peut être pour cette raison que s’est répandu l’usage des prénoms composés ?
    Amicizia

  33. masnada a écrit :

    les giacinti de nice font-ils partis de votre arbre généalogique ?

Laisser un commentaire

  • Pages

  • Catégories

  • Articles récents

  • Archives